top of page
  • Photo du rédacteurPaloma de Boismorel

Sophie Fontanel voit blanc

Journaliste et romancière, cette Parisienne tout en malice proclame depuis des années que la mode est une histoire d’émerveillement et de bonté. À voir la spontanéité joyeuse de ses écrits et ses délires visuels sur Instagram, on serait tentés de la croire.

QUESTIONS INDISCRÈTES :

Une œuvre qui reflète votre état d’esprit du moment

« I feel it coming », des Daft Punk. Intéressant de naître à 54 ans !

Votre dernier éblouissement

Un jeune homme à un défilé, une tête d’ange, des boucles, un corps infini et pas fini. La vie plombe les hommes tout autant que les femmes.

La prochaine photo que vous prendrez

J’en sais encore rien. Peut-être un selfie, pour me rassurer ou me confirmer que j’ai bien raison de croire en moi.

Un son/musique qui vous apaise

Une chanson de Chet Baker. Ce qu’il faut de force pour souffler dans une trompette, ce qu’il y met de douceur…

Une faille dans votre éducation

Ma mère disait que les hommes ne pensaient qu’à une chose et que, si on la faisait, on tombait enceinte. Il n’était jamais question de désir.

Un talent caché

Je sais tout faire. C’est bien mon problème. Bon sérieux : je sais faire semblant de bien parler une langue.

Quelqu’un pour jouer votre rôle au cinéma

Greta Garbo. Mais bon ce serait sans doute un rôle de composition.

Un luxe qui vous réjouit

Un verni posé par une professionnelle, par couches fines, d’une main sûre. La foi que ça donne d’avoir les mains faites.

Un snobisme qui vous laisse de glace

Mépriser ceux qui ignorent tout du goût.

Un tableau dans lequel vous voudriez vivre

Un tableau de David Hockney où tous les tons sont une leçon de couleur.

Un livre que vous aimeriez avoir aimé

La Bible. Mais il y a toujours un moment où l’ennui me prend. Je voudrais que la Bible entière soit un poème d’Aragon.

Un personnage de fiction à inviter à dîner

Le Guépard, bien sûr. L’homme qui voit un monde s’écrouler, des monceaux de chic s’écrouler.

Le menu d'un repas idéal

Salade de roquettes croquantes et très poivrés avec fines lamelles de Boutargue. Coquillages sautés au chorizo. Melon.

Un mot/expression qui vous donne mal aux dents

Un itbag. Tous ces mots absurdes inventés par la mode pour retirer tout sens aux choses. Alors que la mode, c’est plein d’âme.

Un mot/expression qui vous met en joie

« Toi-même ! », parce que les expressions des enfants sont des leçons de psychanalyse. J’aime aussi beaucoup « c’est pas tes oignons ».

Votre identité probable dans une vie antérieure

Sorcière. Mais on n’a jamais réussi à me brûler, ni même à me priver longtemps de liberté.

Une phrase écrite pour vous

« - Il attend quoi ?

- Comme tout le monde, il attend l’occasion de la plus grande gentillesse. » Marguerite Duras dans les Petits Chevaux de Tarquinia.

Une idée mode pour affronter l’automne

La jupe taille haute.

Une stratégie pour prolonger les vacances

Ne pas se teindre les cheveux et voir venir.

SON ACTU:

Et si les cheveux blancs étaient beaux ? En panne de teinture pendant les vacances, Sophie Fontanel relate dans Une apparition le processus par lequel elle décide de garder ses racines pour voir se propager une étrange clarté sur sa tête et dans le regard des autres. Une quête de vérité et de beauté portée par une énergie décoiffante.

Une apparition, 252 P., éd. Robert Laffont.

publié dans le magazine GAËL 10/2017

bottom of page