top of page
  • Photo du rédacteurPaloma de Boismorel

Reapprendre la legerete avec Charles Pepin

À contre-courant de la « maîtrise de soi » des manuels de développement personnel, le philosophe français Charles Pépin prône dans son dernier ouvrage un certain abandon à la vie. Une attitude optimiste et hédoniste qu’il cultive dans sa propre existence.

(c) photo Bojana Tatarska

Devenu prof de philo pour écrire des romans après une courte carrière dans la banque, il s’est pris de passion pour cette discipline dont il partage aujourd’hui les bienfaits à travers des livres, des conférences, des chroniques à la TV et dans la presse, et même des scénarios de BD. A la suite du succès de ses précédents ouvrages Quand la Beauté nous sauve et Les Vertus de l'échec, il continue de nous démontrer l’intérêt d’écouter Platon, Sartre et les autres pour vivre avec intensité.

La Confiance en soi, 240 P., éd. Allary.

Un son/musique qui vous apaise

La voix de David Bowie. Celles de Jacques Brel et de Barbara également. Ils ont sublimé leurs angoisses et quand je suis stressé ou anxieux, il suffit que je les entende pour que ça aille mieux.

Une faille dans votre éducation

On ne m’a pas appris enfant les plaisirs simples de la sensualité. On m’a aimé abstraitement sans me toucher.

Un talent caché

J’ai l’impression d’un malentendu mais les gens viennent vers moi comme vers un thérapeute et me demandent des conseils, des phrases.

L’échec dont vous êtes le plus fier

L’ensemble des échecs amoureux de l’enfance car je pense que ces échecs m’ont fait, il m’ont beaucoup appris sur mon imaginaire et la résistance du réel.

Un exercice pour cultiver sa confiance en soi

S’entraîner à décider le plus vite possible pour les choses sans importance. Au restaurant par exemple, choisir son plat tout de suite. Je prépare un voyage aux USA avec des amis et ils se prennent la tête pendant des heures, alors que pour les villes dont j’ai à m’occuper, j’ai tranché en deux secondes sur Google.

Ce qui pourrait/aurait pu vous faire perdre confiance en vous

Ça aurait été d’avoir des enfants qui ne vont pas bien. Je ne ferais pas le malin dans ce cas.

Quelqu’un pour jouer votre rôle au cinéma

J’ai joué mon propre rôle dans le film de Claire Denis « Un beau soleil intérieur » (sorti en 2017).

Un snobisme qui vous agace

Le snobisme du théâtre expérimental. J’ai été voir dernièrement une pièce que j’ai trouvée affligeante de néant. Mais tout le monde trouvait ça exceptionnel à cause du metteur en scène, du casting et de l’institution en question.

Un tableau dans lequel vous voudriez vivre

Un tableau de Jean-François Millet. Vous savez, ces tableaux très solaires avec des bottes de foin, quelque chose d’un peu mystique et réaliste.

Un livre que vous aimeriez avoir aimé

Vernon Subutex de Virginie Despentes, je l’ai commencé cinq fois mais je n’y arrive pas. Je n’accroche pas avec l’histoire, je la trouve trop bavarde, ça avance trop lentement.

Un philosophe avec lequel partir en vacances

Clément Rosset, j’ai passé un peu de temps avec lui. C’étaient des instants de joie et d’ivresse.

Le menu d'un repas idéal

Spaghettis, ail et piment avec du vin rouge des Pouilles. Et un dessert au chocolat assez fort.

Un mot/expression qui vous donne mal aux dents

« Disruptif ». En général, ceux qui veulent disrupter, je les trouve très conformistes.

Un mot/expression qui vous met en joie

Le mot « trottoir » car on entend le fait qu’on y trotte comme des petits animaux joyeux.

L’endroit où vous vous sentez le plus en vacances

Sur la plage de Wellygama au Sri Lanka. J’y ai réussi à prendre une vague en surf après 25 ans d’échec. Quand ça coince dans ma vie, j’essaye de retrouver cette sensation de légèreté et de facilité à tourner.

Le meilleur moyen de gâcher vos vacances

Je ne suis pas du genre à me laisser gâcher les vacances. Je suis très sensible aux éléments, il peut se passer des trucs pas bien mais s’il fait beau, que j’ai du rhum et que je peux nager, je suis content. C’est presque inquiétant.

publié dans le magazine GAËL (07/2018) www.gael.be

"Avoir confiance en soi, ce n’est pas être sûr de soi. C’est trouver le courage d’affronter l’incertain au lieu de le fuir. Trouver dans le doute, tout contre lui, la force de s’élancer".

"La difficulté du métier de professeur loge dans ce paradoxe : enseigner des compétences en même temps que la méfiance à l’égard des seules compétences".

"Nous avons beaucoup de talent pour nous mentir à nous-même : nous sommes très doué pour ne pas nous écouter".

bottom of page